Quand le régime minier devient un champ de mines

Michael NeveuCommuniqué de presse

Montréal, le 4 mai 2023 – Alors que débute aujourd’hui la tournée régionale de la consultation sur le développement harmonieux de l’activité minière, la SNAP Québec met en lumière les blocages de l’actuel régime minier sur la création de nouvelles aires protégées et propose des solutions pour sortir de l’impasse.  

Consultation sur l’encadrement minier : il n’y aura pas de nouvelle ère minière sans changer les règles du passé

Michael NeveuCommuniqué de presse

Québec, Val-d’Or – 18 avril 2023. La Coalition Québec meilleure mine (QMM) ainsi qu’une demi-douzaine de ses membres et partenaires ont reçu une invitation du ministère des Ressources naturelles et des Forêts (MRNF) pour participer ce jeudi 20 avril à l’atelier de concertation nationale de la consultation sur l’encadrement minier. Cette rencontre se tiendra à Québec et réunira une trentaine d’organismes nationaux représentant les municipalités, les organismes de protection de l’environnement et l’industrie minière.

La rivière Magpie sera représentée à la Conférence des Nations Unies sur l’eau 2023

Charlène DaubenfeldCommuniqué de presseLeave a Comment

New-York, le 22 mars 2023 – Des porte-parole de l’Alliance Muteshekau-shipu et de l’Observatoire international des droits de la Nature seront présents lors de la Conférence sur l’eau 2023 des Nations Unies à New-York pour présenter les derniers développements dans le dossier de la protection de la rivière Magpie. Ils parleront notamment lors d’un évènement portant sur la protection des ressources en eau par les peuples autochtones.

Agrandissement du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent: un souffle d’espoir pour le béluga! 

Michael NeveuCommuniqué de presse

Montréal, le 10 mars 2023 – La Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec) se réjouit aujourd’hui de l’annonce officielle de l’agrandissement du parc marin Saguenay–Saint-Laurent qui permettra de mieux protéger l’habitat essentiel du béluga du Saint-Laurent. La SNAP Québec militait depuis quelques mois en faveur de cette solution afin de faire progresser la protection de l’estuaire du Saint-Laurent.