Notre travail

Estuaire du Saint-Laurent


La création d'une aire marine protégée autour du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, sur près de 5 000 km2, est à l'étude depuis plus de 15 ans. Elle permettrait notamment de compléter la protection des habitats du béluga du Saint-Laurent, une espèce désignée « en voie de disparition ».



Pourquoi protéger ce lieu ?

L'estuaire du Saint-Laurent est une zone d'alimentation de première importance pour de nombreux mammifères marins, notamment les grands rorquals et les rorquals communs. C'est aussi un habitat stratégique pour le béluga et le phoque commun, qui y résident à l'année.

Sur la douzaine d'espèces de mammifères marins qui fréquentent la zone, près de la moitié sont des espèces en péril selon le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) et sont protégées ou pourraient l'être en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP).

Les bélugas et autres espèces marines de l'estuaire du Saint-Laurent connaissent malheureusement un déclin qui risque fort de s'accélérer au cours des prochaines années si rien n'est fait pour protéger leurs habitats.



Informations clés

Zones d’usages intenses et multiples : transport de marchandises, observation de baleines, activités nautiques, récréotouristiques, etc.

Plusieurs espèces en péril comme le béluga ou le rorqual bleu

Six réserves de territoires protègent 3,2 % du Saint-Laurent des activités minières, gazières et pétrolières, de l’exploitation des forces hydrauliques et de la production commerciale ou industrielle d’énergie.



Le travail de la SNAP Québec

Les caractéristiques exceptionnelles en termes de biodiversité de l’estuaire expliquent pourquoi la SNAP Québec s'intéresse à ce site depuis de nombreuses années.

Préoccupée par les menaces pétrolières affligeant ce site, notamment la construction d’un terminal pétrolier à Cacouna, en plein cœur de l’aire marine protégée envisagée et d'un site qualifié de "pouponnière des bélugas", la SNAP Québec a été très active durant les mois de mobilisation populaire. L’organisme a également été au cœur des campagnes visant à faire activer les mesures de protection de l’habitat essentiel du béluga en vertu de la Loi sur les espèces en péril.

Par ailleurs, dans les dernières années, la SNAP Québec a aussi organisé des ateliers de discussions sur les aires marines protégées dans des communautés et auprès des Premières Nations avoisinantes au projet de l’estuaire, ainsi que des évènements de sensibilisation du public à l’importance de protéger ce milieu unique. 

En parallèle, la SNAP Québec encourage une réflexion quant à la possibilité de mettre en place un contingentement du trafic maritime dans le Saint-Laurent. Il contribuerait à réduire les risques occasionnés par la navigation, tels l’érosion des berges par le batillage, les collisions avec les mammifères marins et leur dérangement par le bruit, la venue d’espèces envahissantes, etc. 

Liens utiles :

Le Site d'intérêt (SI) Estuaire du Saint-Laurent, Pêches et Océans Canada et Les aires marines protégées au Québec, MELCC

© GREMM, Jocelyn Praud

 

Agissez

Protégeons le Saint-Laurent

Le Saint-Laurent est d'une grande importance écologique, socio-économique et culturelle et doit être protégé davantage.
Faites un don
Saint-Laurent

En savoir plus