Notre travail

Îles de la Madeleine



Actuellement non représenté dans le réseau d’aires marines protégées et conservées du Québec, le milieu marin entourant les Îles de la Madeleine abrite une biodiversité exceptionnelle qui soutient de nombreuses activités socioéconomiques et culturelles caractéristiques des modes de vie des habitants de l’archipel.



Pourquoi protéger les Îles de la Madeleine?

Grâce à ses particularités océanographiques et ses paysages terrestres variés, l'archipel des Îles de la Madeleine favorise la présence d’une grande diversité d’espèces fauniques dont certaines sont rarement observées à ces latitudes.

Situées en plein cœur du golfe du Saint-Laurent, les Îles de la Madeleine sont un paradis pour de nombreuses espèces marines et aviaires. Environ 300 espèces d’oiseaux fréquentent cet archipel ou y font escale lors de leurs migrations.

Les milieux marins autour des îles sont aussi un lieu de repaire pour les phoques qui y viennent pour s’alimenter et mettre bas. Plusieurs cétacés peuvent également être observés dans les eaux plus profondes au large des Îles.

De plus, de nombreuses espèces de poissons, de crustacés et de mollusques sont au cœur de l’économie locale des îles. En effet, la pêche, surtout au homard et au crabe, est l’une des deux activités économiques principales aux Îles de la Madeleine avec le tourisme.



Informations clés

Espèces en péril: pluvier siffleur, grèbe esclavon, tortue luth
Une protection accrue contribuera à l’amélioration de la résilience des écosystèmes marins
Les premières démarches à l’égard de la création d’une aire marine protégée aux îles de la Madeleine ont débuté il y a plus de 20 ans


En regard des grands bouleversements qui transforment actuellement le Saint-Laurent, il est impératif de développer un réseau d’aires marines protégées interconnectées et représentatif de nos écosystèmes marins québécois.

En protégeant efficacement des espaces clés de grande envergure aux Îles de la Madeleine contre les activités industrielles ou dommageables (exploration et exploitation minière, production d’énergie, chalutage de fond, déversements, etc.) nous contribuerons à améliorer la résilience de ce milieu de vie dont tant d’espèces et de communautés dépendent.


 

Le saviez-vous?


Le plateau sous-marin sur lequel les Îles de la Madeleine reposent s’étend sur plusieurs milliers de kilomètres carrés et constitue la région marine la plus chaude de tout le Canada!


Le travail de la SNAP Québec

Depuis 2003, un projet de conservation marine est en discussion aux Îles de la Madeleine. En 2019, les gouvernements du Québec et du Canada ont annoncé la réalisation d'une étude de faisabilité sur ce projet. Des démarches de concertation sont en cours à cet effet.

Au cours des dernières années, la SNAP Québec a organisé des rencontres avec les communautés madeliniennes pour leur exposer les avantages et le fonctionnement des aires marines protégées.

Nous avons également participé à un processus de consultation concernant la réserve écologique de l’Île Brion et encourageons le dialogue entre les parties prenantes et la diffusion d’informations concernant les différents outils de protection à disposition.

Après plus de 20 ans de démarche, la création d’une aire marine protégée aux îles de la Madeleine ne peut plus se faire attendre. La SNAP Québec continuera de plaider en faveur de l’établissement de mesures de conservation efficaces qui bénéficieront concrètement à la biodiversité marine de même qu’aux communautés humaines qui en dépendent.


 

Agissez

Protégeons le Saint-Laurent

Le Saint-Laurent est d'une grande importance écologique, socio-économique et culturelle et doit être protégé davantage.
Faites un don